Devenir plus efficace grâce au principe de Pareto

Devenir plus efficace grâce au principe de Pareto

Avez-vous déjà constaté qu’une grande majorité de votre colère est causée par seulement une poignée de personne ? Ou à l’inverse, que l’ensemble de votre bonheur soit le résultat d’une infime part de vos relations avec les autres ?

Cela n’a absolument rien de surprenant. C’est un phénomène universel qui porte le nom de principe de Pareto.

Plus connu sous le terme de “principe des 20-80” ou “loi des 20-80”, on pourrait le définir de la manière suivante : environ 80 % des effets sont le produit de 20 % des causes. 

Évidemment, ce n’est pas systématiquement une répartition 80-20. Cela peut être 90-1060-40 ou encore 95-5. Il s’agit simplement de montrer qu’une petite part des actions entraîne une grosse part des résultats. 

J’ai personnellement découvert ce phénomène lors de mes études en économie puisqu’il est fréquemment utilisé pour analyser la répartition des richesses au sein des pays. Et devinez quoi ? Cela se vérifie à chaque fois.

La naissance du Principe de Pareto

C’est l’économiste italien Vilfredo Pareto qui mit ce principe en évidence à la fin du XIXe siècle.

 Il analysa les données fiscales de différents pays (Italie, France, Russie, Angleterre et la Prusse) afin de rendre compte de la répartition des richesses internes et ainsi mettre en avant les inégalités.

Son constat fut sans appel. Tous les pays étudiés comportaient une même caractéristique : une toute petite minorité de la population détient une grande majorité des richesses totales. 

Et ce, quelles que soient les caractéristiques politiques ou économiques du pays.

Par exemple, en Russie, la dernière étude montre que les 10 % de la population les plus riches détiennent 82 % des richesses totales du pays. Ce n’est pourtant pas la définition du communisme a priori.

C’est encore plus que le berceau du capitalisme, les Etats-Unis, avec 76 % des richesses détenus par les 10 % les plus riches. Plutôt surprenant.

Notre cher pays fait quant à lui plutôt figure de bon élève avec la moitié des richesses seulement détenus par les 10 % les plus riches. Cocorico ! 

Bon. Il n’en reste pas moins que 50 % des ressources entre les mains de seulement 10 % de la population, c’est déjà énorme.

Cette analyse fonctionne également à l’échelle d’une ville, d’un village ou même d’une entreprise, à condition que le panel de données soit assez important. C’est justement le caractère quasiment systématique de ce principe qui le rend si puissant.

Mais est-il possible de généraliser cette découverte à d’autres domaines que la répartition des richesses ?

La réponse est oui et nous allons en voir quelques exemples.

Business et loi 80-20

En lisant la semaine de 4 h de Tim Ferriss, j’ai littéralement redécouvert la loi de Pareto.

Pour cet auteur et célèbre entrepreneur américain, il est essentiel de se focaliser sur les tâches qui nous rapportent la majorité de nos résultats.

Ainsi, il est important de se poser la question suivante : quelles sont les 20 % des actions que j’effectue qui engendrent 80 % de mes résultats ?

Après avoir lu ce livre, j’ai immédiatement utilisé mes compétences en Excel (de collégien tout au plus) afin de dresser le chiffre d’affaire que m’apportait chacun de mes clients. 

Le résultat fut assez bluffant. 80 % du chiffre d’affaires de mon portefeuille provenait de 19 % de mes clients. 

On était presque sur l’exemple parfait. Je n’en avais absolument pas la moindre idée avant de réaliser le calcul. Mon patron non plus d’ailleurs. 

Si vous êtes commercial, gestionnaire de portefeuille ou entrepreneur, je vous conseille très fortement de faire la même chose que moi. Vous allez pouvoir consacrer votre précieux temps pour chouchouter ces fameux clients qui façonnent votre portefeuille ! Et croyez moi, ils vous le rendront bien.

De la même manière, on constate souvent que 80 % des réclamations proviennent de 20 % de nos clients. 

Je vous assure qu’une fois que vous aurez mis la main sur ces 20 % de clients qui vous cassent les pieds à longueur de journée, et que vous aurez pris des décisions drastiques à leur égard, votre business se portera beaucoup mieux.

Avant de prendre connaissance de ces résultats, je commettais une double erreur. 

Celle de concentrer la même énergie sur l’ensemble de mes clients en me disant qu’ils étaient potentiellement tous porteurs de bonnes affaires. 

Et celle de porter la même attention à chaque réclamation ou problématique client.

Or, il est évident que, d’une part, beaucoup de l’énergie que je consacrais à certains d’entre eux ne débouchait sur absolument rien du tout. Et que d’autre part, la majorité des réclamations négatives étaient une perte de temps considérables puisque dans bien des cas, le client partait. 

Sans compter le profil type du “client éternellement insatisfait” qui peut vous prendre l’intégralité de votre temps si vous vous laissez mener par le bout du nez. Et ce temps ne sera pas rentable.

Alors vraiment, faites ce travail d’analyse et vos résultats exploreront à la hausse.

La loi de Pareto est partout

Que ce soit dans le business, dans l’apprentissage, dans le sport ou dans bien d’autres domaines, le principe de Pareto est omniprésent.

L’étudiant fainéant qui réussit applique souvent la méthode 20-80 sans même s’en rendre compte. En apprenant le minimum (mais le plus important) de son cours, il est capable d’avoir un super résultat à l’examen. Peut-être même bien meilleur que l’étudiant qui a perdu de l’énergie à tout réviser avec la même intensité. C’est ce qu’on appel l’importance du travail de synthèse.

Le sportif de haut niveau, s’il veut devenir meilleur que ses concurrents, doit absolument trouver un moyen d’optimiser sa manière de s’entraîner. Il adopte ainsi la méthode 20-80 en identifiant les exercices qui décuplent ses performances. Vous serez surpris de voir le nombre de coachs sportifs l’adaptant à leur programme.

Les nutritionnistes ne dérogent pas non plus à la règle. En effet, une toute petite minorité des aliments que nous mangeons sont responsables des problèmes de surpoids ou d’obésité. Une personne sujette à ce type de maladie pourrait bien faire le régime parfait, si elle mange un seul kebab, alors 80 % de ses efforts auront été vains.

Je pourrais encore continuer longtemps tant les exemples ne manquent pas.

Pour la petite anecdote, alors que je voulais démontrer le caractère universel de ce principe à mes amis, je me suis mis à réaliser une petite étude lors d’une soirée.

J’ai ainsi comptabilisé le nombre de verres d’alcool qu’avait consommé chacune des personnes présentes.

Oui, j’ai passé ma pire soirée. Mais j’étais déterminé.

Les résultats de ma superbe étude (à en faire jalouser les plus grands) sont les suivants :

Verres Pourcentage Cumul
William 17 25% 25%
Florian 15 22% 47%
Adrien 14 21% 68%
Vincent 5 7% 75%
Manu 4 6% 81%
Boris 4 6% 87%
Mélanie 3 4% 91%
Audrey 2 3% 94%
Guillaume 2 3% 97%
Laura 1 1% 99%
Alex 1 1% 100%
Total 68

Comme c’était l’anniversaire de William, il a tenté de battre un nouveau record. Ce qui n’était pas pour me déplaire au vu des résultats que je souhaitais démontrer. 

Et oui, le lendemain de soirée à été difficile pour certains. 

Ces observations nous amènent au diagramme de Pareto suivant (je vous avais prévenu concernant mon niveau en Excel) :



Bingo ! J’avais mon effet Pareto. On voit bien que William, Florian et Adrien, qui représente 27 % des participants, avaient consommé 68 % de l’ensemble des verres. 

J’étais fier de moi.

La nature semble décidément ne pas aimer l’égalité stricte.

Faites de ce principe une vraie philosophie

Pour conclure, je crois qu’il est avant tout important de voir ce principe comme un outil précieux d’aide à la décision. 

Si vous souhaitez agir, il est indispensable de garder en tête sa toute-puissance car il vous permettra d’optimiser la plus essentielle de vos ressources : votre temps. 

Soyez critique. Lorsque vous entreprenez quelque chose, ayez le réflexe, posez-vous la question 80-20. Les résultats ont été significatifs pour moi, il le seront pour vous aussi.

Si des entrepreneurs à succès comme Tim Ferriss en ont fait le symbole de leur réussite, ce n’est certainement pas par hasard. 

Alors n’attendez plus. Agissez sur l’essentiel.

Vincent

Pour ceux qui souhaiteraient aller plus loin, je vous conseille bien évidemment le livre de Tim Ferriss, la semaine de 4 h :


Mais également celui de Richard Koch qui développe dans le détail le principe 20-80 :

Partage l'article si tu as aimé ;)

Cet article a 2 commentaires

  1. Avatar
    Paula

    il est très intéressant cet article. j’ai énormément appris, du coup j’ai acheté le 80/20. merci encore

    1. Vincent
      Vincent

      Merci à toi pour ce commentaire ! Content d’avoir suscité en toi l’envie de t’intéresser à ce magnifique principe 😉

Laisser un commentaire